Coronavirus : diriger, c’est prévoir… nous vous accompagnons

Chefs d’entreprise, Managers
 
Il n’y a aucune psychose dans les propos qui suivent, juste de vous permettre de planifier et d’organiser du mieux possible une situation exceptionnelle :
 
Suite aux mesures annoncées sur la crise sanitaire du coronavirus, vous avez plusieurs dispositifs :

Favoriser le télétravail quand c’est possible

 
Plus nous réduirons collectivement nos déplacements, plus nous diminuerons les risques de propagation du coronavirus. Même si le télétravail ne vous enthousiasme pas… exceptionnellement n’hésitez pas à le mettre en place sans attendre l’obligation de confinement… n’hésitez pas à le faire sur quelques semaines. Plus nos mesures seront fortes… plus nous nous donnons de chance de réduire la propagation du coronavirus.
 
Mettre en place du télétravail signifie que vos salariés ont à disposition les outils pour travailler…
Des services de location d’ordinateurs portables peuvent se mettre en place pour une courte durée en 48 h…

Arrêt de travail pour les personnes qui ne peuvent être en télétravail et qui n’ont pas de solution pour faire garder leurs enfants

Pour cela vous devrez demander au salarié de vous adresser une attestation dans laquelle il s’engage à être le seul parent qui demande le bénéfice d’un arrêt de travail pour garder l’enfant à domicile dont il indiquera le nom, l’âge, le nom de l’établissement scolaire et celui de la commune où l’enfant est scolarisé ainsi que la période de fermeture de l’établissement scolaire concerné. Votre salarié devra vous informer dès la réouverture de l’établissement de l’enfant.
Un site est mis à disposition pour demander un arrêt de travail de 14 jours maximum
 
Il n’y a pas de délai de carence.
Mais les IJSS ne permettent pas un versement intégral du salaire pour info. Nous attendons d’éventuelles autres précisions.

 

Si l’impact sur votre activité est déjà importante, ou va l’être, vous pouvez monter en 48 h un dossier de chômage partiel

Il convient alors de transmettre une pré demande.

Le contrat est maintenu mais votre salarié ne vient pas travailler.

La demande doit être faite auprès de la DIRECTE, que vous pouvez faire directement sur cet espace : Demande d’autorisation préalable et d’indemnisation d’activité partielle.

Attention la prise en charge du salaire par l’administration est plafonnée à 7.74 euros pour les entreprises jusqu’à 250 salariés. Vous ne serez donc pas totalement remboursé du coût de votre salarié absent. Vous pouvez faire une simulation sur le même site : simulateur indemnisation chômage partiel.

Il y a des mesures intéressantes pour les petits salaires mais beaucoup moins pour les plus gros.

 

Si vous êtes déjà impacté par une baisse d’activité et de problèmes de trésorerie, il est possible de demander un report de versement des cotisations à l’urssaf

Que vous soyez travailleur indépendant ou employeur vous pouvez demander un report de paiement de vos cotisations sociales.

Pour cela il faut vous rendre sur votre espace en ligne www.urssaf.fr puis aller sous la rubrique « une formalité déclarative / déclarer une situation exceptionnelle.

CP et RTT

Vous avez des RTT et CP “employeurs” (période de fermeture estivale ou 5e semaine en fin d’année) : vous pouvez les décaler et les mettre pendant cette période (si vous avez des partenaires sociaux c’est bien sûr à négocier)
sinon si vous ne pouvez pas imposer à vos salariés de prendre des congés ou des jours de RTT vous pouvez le proposer compte tenu de ces circonstances exceptionnelles.

formation

Il existe aujourd’hui plein de façons de se former (téléformation, mooc, …).

Encouragez vos salariés à se former..

“Diriger c’est prévoir”
Si l’un de ces dispositifs vous concerne, vous pouvez nous contacter pour être accompagné… mon portable au 06 60 67 91 90 ou mieux un mail direction@winch.expert avec vos coordonnées et nous vous rappelons.
portable 06 60 67 91 90
 
 
 
 
Comments are closed.