CV actualités

Hard skills, soft skills, mad skills, que mettre dans un CV ?

Date de mise à jour : 13/06/2022

Mot(s) clé(s) : ,

image_pdfimage_print

Hard skills, soft skills, mad skills, que mettre dans un CV ?

Vous cherchez un nouveau poste, votre CV, c’est le premier message envoyé à une entreprise qui recrute ou à un cabinet de recrutement. Mettez-y donc en avant les éléments les plus importants avec une police plus grande ou des caractères gras et utilisez des phrases courtes qui vont à l’essentiel.

Un CV sur une seule page ou 2 ?

Chez Winch Expert RH, nous pensons qu’il n’y a pas de règle.. une seule page c’est bien mais 2 sont possibles si votre expérience est si riche et intéressante qu’elle nécessite d’être expliquée de manière approfondie. En revanche, si c’est pour répéter la même chose à chacun des postes occupés comme on le constate parfois, cela est parfaitement inutile et privilégiez une autre présentation en 1 seule page.

Si vous décidez 2 pages, le CV doit réellement être de 2 pages et pas une page pleine et 5 lignes sur la 2e page.

Soigner la présentation

Votre CV véhicule votre image… Il doit donc être agréable à lire et en phase avec vous et le type de poste recherché. Mais en aucun néanmoins, le design ne se substitue à son contenu. Il n’y a pas de présentation type de CV… mais sauf dans des cas bien précis (comme la publicité), rester dans une présentation classique est un gage de plaire au plus grand nombre.

Il existe sur le web des plateformes gratuites  pour créer un CV en ligne : HelloCV Canva modèles-de-cv 

Photo ou pas photo sur votre CV ?

La photo est un outil “mémo technique” pour le recruteur mais en aucun cas, une photo est obligatoire sur un CV. De toutes les façons avec le développement des réseaux sociaux, votre photo se trouve certainement quelque part sur internet. D’où l’importance de ce que vous publiez sur le web… 100 % utile, 100 % efficace.

Chez Winch Expert RH, nous pensons que mettre votre photo sur votre CV relève de votre choix. Votre CV est une “vitrine professionnelle”, la photo est donc un acte marketing. En ce sens, elle doit donner envie de vous rencontrer.

Que doit contenir votre CV ?

Les éléments d’identification

Au minimum, votre CV va comporter :

  • Vos nom et prénom
  • Votre numéro de téléphone
  • Votre adresse e-mail

Préférez une adresse email simple et bannir une adresse fantaisiste. A partir du moment où vous publiez sur le web ou bien vous envoyez votre CV par email, attendez-vous à être contacté à tout moment et donc d’être prêt dès la première minute et dès le premier contact. Si on vous laisse un message sur répondeur ou un retour par mail, votre réactivité sera appréciée (et en qualité de recruteur je peux vous dire que c’est de plus en plus rare). Chercher un nouveau poste demande de la disponibilité.

Classiquement, il est pertinent de mettre également

  • Votre adresse complète
  • Le lien avec votre profil LinkedIn

Un recruteur privilégiera souvent la proximité entre le lieu de travail et le domicile du salarié.

Le recrutement se fait majoritairement aujourd’hui sur les réseaux sociaux (et notamment LinkedIn). Avoir une page sur LinkedIn ne se pose même plus.

Les informations personnelles comme votre âge, votre date de naissance, votre situation familiale, votre nationalité etc. sont des informations qui alourdissent votre CV inutilement.

Doit-on mettre des références dans son CV ?

Une référence doit correspondre à une demande précise. Il est donc peu efficace de mettre des références dans votre CV. Ce sera souvent demandé dans une phase avancée du recrutement. Il faut donc avoir des références à communiquer si cela est demandé.

L’accroche et le titre du CV

Si votre CV est sur le web, votre titre doit être composé de mots clés pour venir s’afficher dans les critères de recherche google, du jobboard ou sur les réseaux sociaux.

Exemples :

  • Mettre “Chef de Partie Pâtissier” ou “Chef pâtissier” est plus efficace que “créateur de desserts”
  • Mettre “Vendeur B to C” est plus efficace que “Conseiller auprès d’une clientèle exigeante”

Le titre du poste recherché peut être complété par une autre accroche.

N’oubliez pas qu’une entreprise recrute pour 2 uniques raisons : soit elle a un problème et au travers de ce recrutement, elle attend de cette nouvelle ressource qu’elle l’aide à le régler, soit elle a un projet de développement. Votre accroche doit donc être ciblée par rapport au poste recherché.

Un CV doit avant tout être en adéquation au besoin, à l’organisation, au poste, aux problématiques du secteur etc… il est un message envoyé à une entreprise avec un message sous-jacent, j’ai compris votre besoin et au regard du quadri plique “savoirs, savoir-faire, savoir être, vouloir faire”, rencontrons-nous car on a peut être quelque chose à faire ensemble. Le but du CV est uniquement de provoquer un rendez-vous ou au moins un échange. Un recrutement ne se fait pas sur CV !

Formations, expériences et compétences

Les jeunes diplômés mettront en premier leurs formations alors que les candidats ayant de l’expérience mettront leurs compétences et expériences en premier. Les expériences seront à mettre par ordre antichronologique (de la plus récente à la plus ancienne).

Soyez précis dans les dates… cela vous aide déjà à préparer vos échanges et entretiens. Un candidat qui se trompe dans ses dates ou qui restent évasifs a cinq fois plus de chance de ne pas avoir de suite…

Exemple : 2019-2021 alors que vous êtes rentrés en 12/2019 et êtes sortis en 01/2021… n’est pas un message sincère envoyé au recruteur.

Mentir sur votre CV est une démarche parfaitement inutile… les entretiens et les vérifications mettront à jour votre duperie rapidement. Si vous mettez une mention telle que “anglais courant”, même si l’anglais n’est pas demandé dans le poste, attendez vous à ce que le recruteur fasse une partie de l’entretien en anglais… et si ce n’est pas possible pour vous, l’entretien peut s’arrêter là. Le recruteur considérera à raison que si vous avez menti là dessus, vous mentirez sur autre chose…

Démontrer la cohérence de son parcours et la pertinence de ses savoir-faire (hard skills ou compétences techniques)

Lors de nos coachings de gestion de carrière, on lit le plus souvent sur les CV une succession de tâches or ce qui intéresse un recruteur ce sont les réalisations (OMAB : opérations menées à bien) et les savoir-faire mise en œuvre. Etre précis avec des chiffres et des qualificatifs. “C’est que que nous appelons la théorie de la gelée de groseilles, plus vous l’étalez plus la couche est mince”. Plus vous serez précis, plus votre message sera percutant, utile et efficace.

Votre CV ne doit pas affirmer une compétence mais démontrer une compétence.

Parlez de vos réalisations…

Exemple :

  • Recrutement de commerciaux
      • ou bien “recrutement de 7 nouveaux technico-commerciaux au sein d’une équipe de 30 personnes réparties sur toute la France en suivant une méthodologie adaptée : définition de poste avec le Directeur commercial en tenant compte du secteur concerné, communication sur le recrutement, recherche sur les réseaux sociaux, qualification par téléphone des candidatures, convocation d’un premier entretien au siège, 1ère sélection puis mise en place d’une journée de travail sur site avec l’ensemble des autres commerciaux etc…”

    Dans le premier item, le recruteur ne sait pas bien ce qui a été fait et les résultats obtenus. Dans le second cas, on comprend bien ce que vous avez fait réellement et comment vous l’avez fait.

Si vous souhaitez changer d’orientation, il faudra “extraire” de vos expériences tout ce qui sert à votre nouvelle cible.

Dans vos compétences techniques ou hard skills, il y a :

  • d’une part, les compétences dites « transposables », que vous pouvez avoir apprises lors de vos expériences passées, voire sur un autre métier, mais qui s’appliquent et sont utiles à votre métier actuel et au poste pour lequel vous candidatez. 
  • d’autre part, il y a les compétences spécifiques à votre métier.

Il s’agit de mettre en avant les compétences qui sont à la fois spécifiques à votre métier et en adéquation avec les exigences du poste pour lequel vous postulez. En revanche pas besoin de développer un savoir-faire qui n’a pas été actualisé au fil du temps, ou que vous ne voulez plus faire.

Choisir les réalisations les plus en phase avec votre cible recherchée

“Si je mets toutes mes réalisations, il me faudra au moins 3 pages”… m’explique récemment un candidat en transition de carrière.

Ca tombe bien il ne s’agit pas de mettre toutes vos compétences et réalisations, mais de véhiculer ce qui est important dans le poste à pourvoir et dans les besoins exprimés de l’organisation pour laquelle vous postulez. Le CV ce n’est pas parler de vous, c’est expliquer à un recruteur en quoi vous correspondez au besoin de l’entreprise qui recrute. Vos réalisations en sont des preuves.

Mettre en avant vos compétences comportementales ou soft skills pour vous démarquer des autres candidats.

Les soft skills sont de plus en plus recherchées par les recruteurs, au point d’avoir plus d’importance que les diplômes, voire que les compétences techniques dans certains cas.

Selon une enquête de pôle emploi, les soft skills les plus recherchés par les recruteurs concernent : le sens de l’organisation, la capacité d’adaptation, l’autonomie, la fiabilité, la capacité à travailler en équipe, la capacité à connaître et respecter les règles, la capacité à actualiser vos connaissances et compétences, le sens de la relation client, la créativité et la prise d’initiatives, la capacité à travailler sous pression et une bonne gestion du stress.

Faut-il mettre une rubrique “centre d’intérêts” sur votre CV ?

Il s’agit de mettre en avant vos “compétences atypiques” ou “mad skills” c’est à dire vos compétences acquises dans le cadre de votre vie personnelle (activités personnelles et loisirs) et qui sont utiles à votre vie professionnelle et parfois différenciantes.

Exemples de “mad skills” pertinentes :

  • La pratique d’un sport est souvent très appréciée car il permet souvent de développer des mad skills très utiles dans la vie professionnelle soit parce que c’est un sport d’équipe (capacité à travailler en équipe), concentration,  gestion du stress ou capacité d’écoute, fixation d’un objectif, le goût de la performance, du défi, du dépassement de soi.
  • Une activité artistique ou culturelle permet de mettre en avant la créativité, la curiosité.
  • Une activité associative ou du bénévolat sont pertinents pour évaluer des capacités d’écoute, de fiabilité, de résilience, de gestion de l’imprévu, de la relation à l’autre etc.

Toutes les activités personnelles ne sont pas des “mad skill” à mettre en avant sur votre CV notamment lorsque cela “touche” des sujets “clivants” comme la chasse…

Mettez vos centres d’intérêts actuels pas ceux que vous ne faites plus depuis plusieurs années déjà.

Faire un bon CV nécessite de prendre du temps pour y mettre des infos pertinentes et chaque fois le plus en phase avec le poste à pourvoir.

Faut-il faire lire votre CV pour le tester ?

Bien sûr, les avis extérieurs sont toujours les bienvenus… mais privilégiez des avis de professionnels. Vigilance à ne pas vous laisser polluer par la copine qui va mettre ses propres filtres et ainsi dénaturer votre travail sans avoir fait préalablement votre travail de brainstorming et de réflexion approfondie.

Il n’y a pas de bon CV et de mauvais CV… le seul bon CV c’est celui qui vous permet de trouver le poste de vos rêves !

Téléchargez l’application mobile EasExpertRH sur le stores apple store et google play, vous trouverez des informations, des outils pratiques, des astuces sur votre recherche d’emploi.

Avancez, nous vous accompagnons !


Cabinet rhCabinet ressources humainesAgence de recrutementCabinet de recrutement La Rochelleconseil en recrutementDigitalisation RHconsultance rhexpert comptable La Rochelleaudit socialaudit organisationnelépargne salarialemotivation