2.2. Les nouveaux modes de calcul des effectifs