Quelle est la meilleure manière d’optimiser les rémunérations de vos équipes

Comment optimiser les rémunérations salariés ?

Date de mise à jour : 12/02/2024

Mot(s) clé(s) :

rémunérations et politique salariale

Vous vous posez souvent des questions sur :

  • Quelle est la meilleure manière d’optimiser les rémunérations de vos équipes ?
  • Comment concilier attractivité et logique de maîtrise de coûts ?

Alors, voilà quelques idées.

Tout d’abord, voici les composantes possibles de la rémunération :

LES COMPOSANTES POSSIBLES DE LA RÉMUNÉRATION

Eléments de la rémunération % des entreprises
Salaire fixe 94
Ancienneté 68
Participation 64
Salaire variable individualisé (lié à des résultats, à l’atteinte d’objectifs qualitatifs et quantitatifs) 55
Système de retraite complémentaire (abondement sur plan d’épargne retraite) 55
Primes exceptionnelles 55
Système de prévoyance 52
Intéressement collectif 47
Formation 48
Avantages en nature (voyages, réductions sur produits/service externe et internes, voitures de fonction, appartement de fonction, place de parking, téléphone portable, ligne internet sur ordinateur portable) 42
Plan d’épargne entreprise 34
Actionnariat (actions de l’entreprise, stock-options) 19
autres 9

LES EVOLUTIONS DEPUIS LES ANNEES 2000

Nouveaux types de rémunérations Tendance
avantages temps de travail, télétravail
participation aux résultats
produits d’épargne salariale (PEE, PEI, PER…)
+++
intéressement salariés
avantages en nature
actionnariat salarié
++
augmentation du salaire fixe ++
participation +
augmentations généralisées

Ces données font ressortir la volonté des entreprises d’associer les salariés à leurs résultats en permettant à ceux qui sont performants de gagner plus avec une rémunération adaptée à leurs performances ; de recourir à des systèmes de rémunération différés pour optimiser leurs charges et répondre aux inquiétudes sur la retraite.

Mais pas de rémunération alternative motivante si le salaire fixe est inférieur au marché et conséquence de l’inflation, 2/3 des salariés mettent au premier plan leurs attentes de voir leur rémunération fixe augmenter pour maintenir leur pouvoir d’achat (+13 points par rapport à 2022). Selon l’APEC, 1 salarié sur 2 l’estime indispensable pour rester dans son entreprise. Selon une étude de Randstad, 62 % des employés considèrent le salaire comme la première motivation pour changer d’emploi.

Le niveau des rémunérations obéit pour chaque type de poste à la loi de l’offre et de la demande sur le marché du travail.

La pénurie de maindœuvre dans certains secteurs a un impact important sur la politique salariale.

Selon deux enquêtes du cabinet WTW et du groupe Alixio sur la politique salariale en 2023,  les revalorisations des salaires devraient aboutir à augmentations moyennes entre 4 et 4,5 %.

La fidélisation salariés

En période de “vaches maigres”, comment fidéliser les bons  éléments :

Les bons d’achat

Toute entreprise peut donner à ses salariés des bons d’achat sous certaines conditions et de façon cumulative : jusqu’à 5 % du plafond mensuel de la sécurité sociale (PMSS) par an. A noter que ce seuil s’entend par an et par année civile. Ou bien un seuil de 5 % PMSS applicable par événement et par année civile.

Les chèques lire, disque et culture

Le chèque lire se présente sous la forme d’un chèque d’une valeur déterminée par l’entreprise. Les chèques-lire sont exonérés totalement de cotisations, de CGS/CRDS. Les Chèques Disque sont utilisables sur tous les supports multimédia. Les chèques culture pour financer des prestations culturelles (places de spectacles, de cinéma, livres…) et sont donc non soumis aux cotisations et contributions sociales.

Les chèques vacances

Tous les salariés y ont droit. Les chèques vacances sont exonérées de cotisations sociales, sauf CSG/CRDS et transport si :

  • l’entreprise a moins de 50 salariés
  • les chèques vacances ne se substituent pas à un autre élément de rémunération

La contribution patronale à l’acquisition de chèques vacances est modulable en fonction des revenus et de la situation familiale de chacun des salariés.

Le montant de cet avantage donnant droit à exonération est limité, par salarié et par an, à 30% du SMIC mensuel.

– Les chèques emploi-service universel (CESU) préfinancés

Le chèque emploi service universel permet de subventionner indirectement tout ou partie de dépenses personnelles d’employé de maison.
L’aide accordée par l’entreprise par le biais du CESU est exonérée d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales dans la limite de   1 830 € par année civile et par bénéficiaire.

En période de “vaches maigres”, comment fidéliser

Le remboursement du Transport

Peut-on rembourser 100 % d’une carte Navigo ?

L’employeur doit prendre en charge au moins 50 % du montant de l’abonnement engagé par le salarié. Mais rien n’empêche l’employeur de prendre ce montant à 100 %. Avec une exonération de cotisations sociales, sous réserve de produire les justificatifs des dépenses réellement engagées.

Ce justificatif :

  • peut être le titre de transport lui-même, ou la copie de l’abonnement souscrit par le salarié
  • doit permettre d’identifier son détenteur,
  • conforme aux règles de validité définies par l’entité le délivre.

Deux autres points sont à noter :

• Véhicule de fonction : un véhicule utilisé dans le cadre seul du trajet domicile/lieu de travail ne constitue pas un avantage en nature.

• indemnités kilométriques : pas de taxe sur les véhicules de tourisme et société (TVTS), si le kilométrage à rembourser est ainsi inférieur à 15 000 km.

Le don d’un ordinateur

Vous pouvez remettre à vos salariés du matériel informatique ainsi que les logiciels nécessaires à leur utilisation en exonération de cotisations et d’IR. Matériels et logiciels sont amortis et  d’une valeur maximum de 2 000 € par année civile.

La formation

L’objectif est d’aider le salarié à acquérir de nouvelles compétences. Celui-ci, avec un an d’ancienneté, peut ainsi suivre une action de professionnalisation ou une action de formation dans le cadre du CPF.

Vous souhaitez faire un comparatif de vos salaires avec ceux de votre secteur ? Vous souhaitez dynamiser votre politique salariales ? Avancez-nous vous accompagnons !

EasExpert RH, des outils de conseil en rémunérations, politique salariale et stratégie RH

Notre équipe de consultants chez WINCH EXPERT RH vous propose des missions de conseil sur mesure en matière de rémunérations, ingénierie salariale et protection sociale : épargne salariale, accord d’intéressement, prime de partage de la valeur ou PPV, audit, optimisation et mise en place de politique salariale, dispositifs et plans de rémunération variable, enquêtes de rémunération sur votre marché, études et grilles de salaires, classification, pesée des postes, contrôle de gestion sociale, mesure du climat social, communication sociale, épargne salariale et actionnariat salarié, …

Facilitez-vous la gestion rh et assurez-vous une veille ressources humaines. Avec EasExpert RH guide les dirigeants, managers, experts comptables, salariés étape par étape. Pas de copié-collé d’une solution-type ou d’un modèle-type mais le moyen de trouver l’information qui correspond à votre situation : un consultant expert assiste et sécurise vos procédures pour les ressources humaines. Trouvez de l’information pratique pour chaque situation en droit du travail. Posez vos questions directement sur l’application mobile EasExpert RH. 

EasExpert RH

Posez nous votre question ?

  • Taille max. des fichiers : 512 MB.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.