entretiens professionnels

L’entretien professionnel, quelles obligations ?

Date de mise à jour : 29/06/2022

image_pdfimage_print

L’entretien professionnel,

que dit le code du travail ?

« Les entreprises de moins de 50 salariés, ont comme les plus grandes, l’obligation de réaliser tous les deux ans un entretien obligatoire à ses collaborateurs. Et tous les 6 ans, un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié “.

L’entretien professionnel, une contrainte ? ou un outil au service de votre pilotage RH ?

L’entretien professionnel n’est pas un entretien d’évaluation mais un entretien qui permet de :

  • repérer les besoins en compétences des salariés et faire remonter ses besoins individuels de formation
  • analyser le lien entre le besoin en formation et le poste, l’emploi ou l’évolution du salarié
  • construire le plan de formation

L’entretien professionnel, au niveau de l’organisation

Il s’agit de faire une photo des compétences disponibles et des potentiels d’évolution existants. L’entretien permet ainsi de définir les actions prioritaires à mettre en œuvre : formation, recrutement, gestion des effectifs, gestion des carrières.

Préparation du manager ou du service RH

L’emploi occupé par le salarié et souhaits d’évolution de l’entreprise

Le salarié a t-il besoin de s’adapter à l’évolution de son emploi pour s’y maintenir ? A t-il besoin de prendre du recul par rapport à la manière dont il occupe l’emploi ?

Actions à prévoir :

  • repositionnement du poste du salarié par rapport à l’évolution de l’entreprise
  • acquisition de nouvelles compétences et savoir-être
  • évolutions à prendre en considération et comportements à améliorer
  • mesures de l’écart de compétences et solutions de formation envisageables

Synthèse et plan d’action au niveau de l’organisation

  • répertorier les besoins en compétences des salariés
  • élaboration de solutions aux écarts de compétences
  • prise en compte des souhaits d’évolution des salariés

Abondement du CPF pour défaut d’entretiens professionnels

Les entreprises n’ayant pas respecté l’obligation de tenir des entretiens professionnels en 2020/2021 avaient jusqu’au 31 mars 2022 pour verser, un abondement de 3 000 € sur le compte personnel de formation (CPF) des salariés concernés.

Le ministère du travail annonce des contrôles pour vérifier l’acquittement des abondements. Le cas échéant, en cas de non-versement les entreprises auront tout intérêt à justifier par des raisons objectives, le non-respect de leur obligation.

A défaut l’employeur sera mis en demeure de procéder au versement des sommes dues. En cas d’inobservation, il lui sera adressé une contrainte de verser au Trésor Public un montant équivalent à l’insuffisance constatée, majorée de 100%.

L’entretien professionnel, au niveau du salarié

L’entretien professionnel est utile pour un positionnement de son projet professionnel (en mettant en avant ses compétences, ses aptitudes, ses capacités) au sein de l’organisation. L’entretien est l’occasion de faire part à sa hiérarchie de ses souhaits d’évolution et/ou demander l’accès à des actions de formation.

Nous vous proposons un outil simple permettant de récupérer l’information auprès des salariés et la mise en place du plan d’action qui en découle.

Avancez, nous vous accompagnons… la démarche que nous vous proposons est simple et rapide. Contactez-nous.


coaching de carrière, formation continue, management de transition, outplacement