prélèvement à la source et job étudiant

Prélèvement à la Source, jobs étudiants, jobs d’été

Date de mise à jour : 01/08/2022

Prélèvement à la Source, jobs étudiants, jobs d’été

La période estivale est l’occasion pour beaucoup d’étudiants d’occuper des jobs étudiants ou job d’été ou de faire un stage rémunéré.

Les gratifications des stages ne sont pas imposables.

Les jobs d’été et jobs étudiants non plus dans la mesure où les revenus annuels sont inférieurs à trois fois le Smic. On voit alors apparaître un souci avec le prélèvement à la source.

  1. Si l’étudiant fait un stage, un job étudiant ou un job d’été respectent les conditions d’exonération, le taux de prélèvement à la source est à 0. L’étudiant n’est pas imposable.
  2. Sur le bulletin de paie, l’étudiant subit le taux de prélèvement non personnalisé (si la rémunération est supérieure à 1440 €/mois). Le remboursement intervient un an après.

Job d’été, job étudiant : quel taux est appliqué si l’étudiant est rattaché sur la déclaration de revenus du foyer fiscal ?

On peut s’interroger sur le taux appliqué si l’étudiant est toujours rattaché au foyer fiscal de ses parents.

Les impôts applique le taux neutre sur le bulletin de paie de l’étudiant. Si ce dernier reste rattaché au foyer fiscal de ses parents, les impôts régularisent à la prochaine déclaration.

  • Si l’étudiant perçoit des revenus inférieurs à trois fois le SMIC et est non imposable : les impôts rendent au foyer fiscal le prélèvement pris à l’étudiant sur son bulletin de paie.
  • Soit l’étudiant est imposable : comme il reste sur le foyer fiscal, les sommes sont imposées selon la tranche d’imposition du foyer fiscal. Les impôts demande le surplus non payé par l’étudiant via le prélèvement à la source au foyer fiscal.

Opportunité du rattachement au foyer fiscal ou pas ?