liberté de choisir son avenir professionnel

Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel

Date de mise à jour : 19/02/2024

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel

Les 10 points clés à retenir de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel

1. Décider de son propre avenir professionnel est le premier élément de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel

Statistiquement se forment seulement 6 % des ouvriers alors que 25 % des cadres se forment régulièrement.

2. Se former et acquérir des compétences quelle que soit sa situation de départ

50 % des métiers sont amenés à changer dans les 10 prochaines années. Quelques 700 nouveaux métiers vont se créer dans les 30 prochaines années. La formation et l’acquisition de nouvelles compétences est donc un élément important dans la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Chaque actif dispose sur son CPF de 500 € par an pour se former (800 € pour les moins qualifiés) soit respectivement 5 000 € et 8 000 € sur 10 ans.

Les temps partiels (au moins un mi-temps) disposent des mêmes droits que les salariés à temps plein

Les personnes en situation de handicap auront un CPF abondé.

3. Être accompagné dans sa reconversion professionnelle

69 % des moins de 30 ans disent vouloir changer de métier ou d’entreprise

La nouvelle application CPF (compte personnel de formation) donne un accès simple à la formation à tous les actifs

Création des Conseils en Evolution professionnelle.

création du CPF de transition

4. Faire pour apprendre : choisir l’apprentissage, une alternative pédagogique porteuse d’avenir

70 % des apprentis ont un emploi 7 mois après leur diplôme. Nombreux se lancent dans entrepreneuriat.

la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel renforce l’attractivité de l’apprentissage

  • 500 € d’aide au permis de conduire
  • augmentation de 30 € pour les apprentis de moins de 20 ans
  • 15000 jeunes pourront partir en « erasmus pro » d’ici la rentrée 2022
  • le nombre d’écoles pouvant former des apprentis va doubler d’ici 2022

5. Permettre aux entreprises de développer l’apprentissage

Les branches professionnelles coconstruisent le contenu des diplômes avec l’Etat.

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel met en place d’un collecteur unique (URSSAF)

Possibilité d’entrer en apprentissage tout au long de l’année.

6. Aider les jeunes et les salariés à mieux s’orienter

le conseil en évolution professionnelle permet aux actifs qui le souhaitent d’être accompagnés gratuitement dans le choix de leur parcours professionnel et de leur formation.

7. Donner de nouveaux droits aux salariés démissionnaires et responsabiliser les acteurs

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel donne de nouveaux droits :

  • aux salariés démissionnaires pour engager une reconversion ou une création d’entreprise.
  • aux indépendants (droit au chômage)

8. Rendre réelle l’égalité entre les femmes et les hommes dans les entreprises

Développer l’égalité professionnelle hommes femmes est aussi réitéré dans la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

9. Faciliter l’accès à l’emploi pour les personnes en situation de handicap

le périmètre de l’obligation d’emploi est apprécié au niveau de l’entreprise.

10. Mieux protéger les entreprises et les salariés contre les fraudes au travail détaché

la directive des travailleurs détachés a été révisée en 2018 et l’administration renforce ses contrôles

 

Comment créer un compte CPF

Portail moncompteformation.gouv.fr :

1. Créez votre compte personnel de formation sur moncompteformation.gouv.fr  (http://www.moncompteformation.gouv.fr/) en vous munissant de votre numéro de sécurité sociale ;

2. Renseignez le solde d’heures DIF dont vous disposiez au 31/12/2014

3. Entrez le code NAF/APE de votre entreprise pour connaître le nom de l’OPCO dont vous dépendez (cette information figure sur vos fiches de paie) ;

4. Choisissez une formation éligible et contactez l’organisme de formation pour valider ensemble le programme ou contactez un centre d’accompagnement à la VAE (https://www.mon-compte-formation.fr/ ) pour obtenir un diplôme par la VAE ;

5. Obtenez les devis pour cette formation par l’organisme qui vous indique si elle relève de votre CPF ou du plan de formation de votre entreprise

6. Selon le cas, transmettez ce devis à votre OPCO ou à votre entreprise

Winch-EasExpert-RH AppTéléchargez le guide de pratique RH

Une information RH accessible à tout moment. La promesse du guide de pratique RH est simple : offrir des outils de pilotage RH, des informations et des modes opératoires utiles pour une gestion agile de ses ressources humaines. Informer des évolutions jurisprudentielles, rendre plus accessible des règlementations qui sont complexes pour le Dirigeant de PME dont l’objectif est de développer son business, mettre à disposition des outils de pilotage et des points de vigilance.