motivation

La fidélisation des salariés

Date de mise à jour : 08/08/2022

La fidélisation des salariés

Dix règles utiles pour fidéliser les collaborateurs

Savoir retenir ses meilleurs éléments doit être une priorité pour chaque employeur.

Les bons collaborateurs sont toujours sollicités et la plupart des managers s’accordent pour dire que ceux qui démissionnent ne sont presque jamais ceux qu’ils aiment voir partir.

Alors que le marché du travail est tendu dans certains secteurs, il est primordial de motiver ses meilleurs salariés pour minimiser le risque de les voir abandonner le navire alors que celui-ci essaie de reprendre le large.

Dix règles pour garder vos collaborateurs ou comment fidéliser ?

Les dix règles qui suivent peuvent être un guide utile dans la fidélisation des salariés, mais non exhaustives, pour motiver ses meilleurs collaborateurs.

1. On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre

Même si le salaire n’est pas le seul facteur de motivation dans le travail, il reste certainement le plus important. En conséquence, si vos salariés à fort potentiel ont une rémunération inférieure au marché, ils ne restent pas longtemps. Assurez-vous de bien connaître les rémunérations du marché et notamment celles de vos concurrents. Les enquêtes de salaires sont une bonne source d’informations sur ce thème, les jobboards également.

Si les salaires sont nettement inférieurs à ceux du marché, il convient de les ajuster  à la hausse.

Fidélisation salariés = rémunération attractive

Lorsque vous donnez une somme brute à un salarié, ce dernier n’en perçoit que 80 % environ et cela coûte à l’entreprise 150 %. Il convient donc d’examiner les autres moyens permettant d’augmenter la rémunération globale : intéressement, nouveau plan d’épargne retraite, prime liée aux résultats, avantages en nature, services de conciergerie…

2. Récompenser les salariés exceptionnels d’une manière exceptionnelle

En matière de fidélisation salariés, les rétributions n’ont pas besoin d’être seulement pécuniaires. Elles peuvent prendre plusieurs formes :

    • voiture de fonction,
    • place de parking,
    • voyage
    • vacances supplémentaires
    • un ordinateur ou téléphone portable…
    • services de conciergerie

L’incidence fiscale de telles récompenses ne doit évidemment pas être négligée…

3. De petits gestes peuvent apporter de grands résultats

La plupart des salariés sont bien sûr très motivés par le paiement d’une prime exceptionnelle égale à 50 % de leur salaire. Elle risque cependant d’être intégrée à la rémunération globale annuelle et forcément oubliée l’année suivante.

Ce qui est surprenant, c’est qu’ils oublient nettement moins vite la lettre manuscrite que vous leur adressez pour les remercier d’avoir travaillé un week-end. La Chargée d’accueil se souvient longtemps de la boîte de chocolats offerte à son anniversaire. Des fleurs à votre assistante sont souvent mieux reçues qu’une simple prime.

Fidélisation salariés = reconnaissance

Pour vos collaborateurs qui reçoivent essentiellement que leur rémunération, les attentions constituent de véritables motivations. Ne comptez cependant pas retenir un collaborateur avec une bouteille de champagne si son salaire est 20 % au dessous des rémunérations du marché.

4. Prendre un risque en interne plutôt qu’en externe

Promotion interne ou promotion externe, c’est un vaste débat ! Il est évident que chacun pense pouvoir remplacer son supérieur hiérarchique. Mais lorsque cela est basé sur des faits et non sur des souhaits, pourquoi pas ?

Dès lors qu’un de vos collaborateurs présente un certain potentiel pour évoluer, il est intéressant d’approfondir avec lui cette possibilité.

Alors, que la conclusion finale, soit positive ou négative, le collaborateur en question comprend que son entreprise dispose d’un véritable outil de gestion de carrière. Il aura moins tendance à regarder à l’extérieur.

Fidélisation salariés = gestion de carrière

Si cependant vous recrutez en dehors de votre entreprise, donnez les raisons qui vous amènent à vouloir du “sang neuf” et à l’expliquer à vos collaborateurs.

5. Créer un environnement de travail agréable

Des facteurs objectifs comme le salaire, les avantages en nature et les perspectives d’évolution de carrière sont effectivement essentiels pour la motivation. Cependant, la plupart des gens sont aussi extrêmement sensibles à des éléments plus subjectifs, comme des relations avec leur supérieur hiérarchique et les autres membres de l’équipe.

De nombreux facteurs peuvent contribuer à créer un environnement de travail agréable et positif : de petits signes de politesse comme dire “bonjour” le matin et “au revoir” le soir, proposer du café et des facilités pour déjeuner, maintenir la bonne humeur et garder le sens de l’humour dans les moments difficiles.

Fidélisation salariés = bien-être et santé au travail

Il est important de créer des conditions de travail basées sur la dignité, le confort, le bien-être.

6. Savoir écouter et responsabiliser son équipe

Indépendamment des réunions générales consacrées à la réflexion stratégique du management et de la gestion des carrières, rien ne remplace les points individuels réguliers. Idéalement, ces derniers doivent se tenir chaque trimestre avec des objectifs précis et un dialogue constructif. Ils ont pour objet d’écouter et de comprendre les besoins des membres de votre équipe pour les associer étroitement à vos projets, bien plus que d’établir une simple évaluation de leurs résultats.

Ce n’est qu’après avoir pris en compte ces besoins que l’on peut motiver son équipe.

Fidélisation salariés = management du collectif

Soyez réceptif aux suggestions, soyez à tout moment prêt à discuter des sujets importants.

7. Créer un solide esprit d’équipe

La formation d’une équipe soudée est le principal objectif de tout manager. Un salarié est moins enclin à partir s’il se sent bien intégré dans une équipe. Un bon nombre d’idées déjà citées ci-avant y contribuent.

D’autres peuvent s’y ajouter :

  • faire un pot commun pour les anniversaires de chacun,
  • inviter son équipe à déjeuner de temps à autre.
  • Pourquoi pas organiser un après midi de sortie culturelle, une soirée au théâtre, voire un week-end d’aventures pour toute l’équipe !

Fidélisation salariés = objectifs clairs et équipe soudée

Il existe par dessus tout un moyen qui renforce la structure d’une équipe, c’est la définition d’objectifs clairs et partagés.

8. Savoir reconnaître publiquement la réussite des salariés

Tout le monde aime être flatté… Lorsque les compléments sont mérités, ils sont encore plus appréciés. Un salarié qui a de bons résultats, dans quelque domaine que ce soit, doit avoir sa performance reconnue devant les autres.

En revanche, les critiques sont faites uniquement en tête à tête.

Cela a l’avantage de récompenser le collaborateur et d’encourager ses collègues à suivre son exemple.

Fidélisation salariés = récompenser la performance

Un efficace moyen pour mettre en œuvre cette reconnaissance collective est la publication d’une information interne. Cette lettre sert de moyen pour informer le personnel des évènements importants concernant la société. Elle permet ainsi de mettre en valeur les performances exceptionnelles des uns ou des autres.

Cette lettre peut être remplacée par des réunions rassemblant l’ensemble des salariés de l’entreprise.

9. Récompenser les prises de risques autant que les résultats

La peur de prendre des risques constitue un frein à l’épanouissement de l’individu et donc de l’entreprise. Encourager les idées nouvelles et les initiatives incitent les salariés à la performance et à la prise de responsabilités. Des erreurs seront peut être commises mais les résultats positifs les compenseront largement. Trop souvent, le manager se préoccupe plus de corriger les faiblesses décelées chez ses collaborateurs que de se concentrer sur le développement de leurs points forts.

Le retour sur investissement est bien plus élevé dans ce dernier cas.

10. Arracher les mauvaises herbes

Toutes les idées exposées ci-dessus mises en pratique peuvent ne pas produire les résultats escomptés si d’autres éléments annihilent les efforts pour développer un bon esprit d’équipe au sein d’un service.

Un collaborateur de compétence moyenne et motivé peut s’améliorer par une formation et un bon management… en revanche un salarié très négatif, aussi talentueux soit-il, doit être écarté de l’équipe aussi vite que possible.

Fidélisation salariés = qualité du management et climat équipe

Les mauvais collaborateurs donnent de mauvais exemples et en les conservant, vous risquez de perdre vos meilleurs salariés.

Comment fidéliser ?

En résumé, la fidélisation des salariés est liée aux six motivations de base d’un individu :

SECURITE,

ORGUEIL,

NOUVEAUTE,

COMMODITE,

ARGENT,

SYMPATHIE.

Vous avez d’autres idées ou vous mettez en place au sein de votre entreprise d’autres règles de fidélisation des salariés ?

Dites-nous en plus et partagez votre expérience.