PPV

La PPV, la prime de partage de la valeur

Date de mise à jour : 12/05/2024

Mot(s) clé(s) :

La prime de partage de la valeur ou PPV en 2024

Le dispositif de la prime de partage de la valeur PPV est désormais pérenne et applicable depuis le 1er juillet 2022.

La PPV est-elle obligatoire ?

La prime de partage de la valeur PPV est facultative. Rien n’oblige à ce stade un employeur à appliquer le dispositif de la PPV.

Une entreprise peut décider de mettre en place la PPV chaque année ou pas.

Comment mettre en place la prime de partage de la valeur PPV ?

  • soit par accord conclu selon les modalités d’un accord d’intéressement
  • soit par décision unilatérale après consultation du CSE lorsqu’il existe.

Quelles conditions de versement de la prime de partage de la valeur PPV ?

Pour tous les salariés titulaires d’un contrat de travail à la date

    • de versement de la prime de partage de la valeur PPV
    • du dépôt de l’accord
    • de la signature de la DU

Dès 2024, la loi permet désormais de verser 2 PPV par année civile dans la limite du plafond d’exonération de 3000 € et 6000 € si l’entreprise a un accord d’intéressement.

en pratique, par exemple :

l’entreprise DURAND verse une PPV de 1500 € en janvier 2024 et verser une nouvelle PPV de 1500 € en décembre 2024 en fonction de ses résultats 2024.

Quelles critères d’attribution de la PPV ?

L’employeur peut attribuer une PPV prime de partage de la valeur à tous les salariés éligibles, ou uniquement à ceux dont la rémunération n’excède pas un plafond qu’il faut alors fixer dans l’accord ou la décision qui met en place la prime.

Seule la rémunération peut constituer un critère d’attribution de la PPV. Il n’est pas permis de réserver la PPV aux salariés en CDI ou aux salariés ayant une certaine ancienneté.

Quid des intérimaires en ce qui concerne la PPV ?

Le cas échéant, la PPV prime de partage de la valeur mise en place par une entreprise bénéficie aussi aux salariés intérimaires mis à sa disposition à la date de versement de la prime ou à la date de dépôt de l’accord ou de signature de la décision unilatérale mettant la prime en place. C’est l’entreprise de travail temporaire (ETT) qui verse cette prime aux intérimaires concernés, selon les conditions et modalités fixées par l’accord ou la décision unilatérale de l’entreprise utilisatrice (voir tableau II).

La prime de partage de la valeur (PPV) doit-elle être déclarée à l’URSSAF ?

La PPV prime de partage de la valeur est un élément de rémunération et doit être déclarée en DSN. Elle doit donc figurer sur les bulletins de paie de chaque salarié bénéficiaire le mois de son versement.

Vous souhaitez verser une prime de partage de la valeur, il y a un certain formalisme à respecter néanmoins. Les modalités d’application de la prime de partage de la valeur sont vérifiées en contrôle URSSAF. Avancez nous vous accompagnons !

Les points clés à retenir pour verser la prime de partage de la valeur
Conditions de mise en place Au choix soit par accord d’entreprise ou de groupe (mêmes modalités que les accords d’intéressement ou par décision unilatérale).
Bénéficiaires Tous les salariés liés par un contrat de travail : soit à la date de versement de la prime ; soit à la date du dépôt de l’accord ; soit à la signature de la décision unilatérale (DU). Possibilité de limiter les bénéficiaires dont la rémunération n’excède pas un certain plafond (déterminé dans la DU).
Modalités de versement Versement en une ou plusieurs fois (1 versement maximum par trimestre). Les exonérations s’apprécient dans le cadre de l’année civile. Pas de substitution à un autre élément de rémunération ou à une augmentation de salaire.
Montant de la prime Le montant de la prime est fixé librement par l’entreprise dans sa DU.
Critères de modulation autorisés Les seuls critères autorisés pour moduler le montant de la PPV : rémunération, classification, ancienneté, durée contractuelle du travail en cas de temps partiel, durée de présence effective sur l’année écoulée.
Régime social et fiscal de la PPV Primes versées du 1er janvier 2024 au 31 décembre 2026
salaire inférieur à 3 fois le SMIC salaire supérieur à 3 fois le SMIC
cotisations sociales Exonération dans la limite de 3000 € / année civile (1)
CSG/CRDS et taxe sur les salaires
Entreprises dont l'effectif est inférieur à 50 exonération dans la limite de 3.000 €/année civile (1) CSG/CRDS et taxe sur les salaires dues
Entreprises dont l'effectif est supérieur à 50 CSG/CRDS et taxe sur les salaires dues
Forfait social
entreprises dont l'effectif est inférieur à 250 exonération forfait social
entreprises dont l'effectif est supérieur à 250 forfait social du sur la fraction exonérée de cotisations
Impôt sur le revenu
entreprises dont l'effectif est inférieur à 50 salariés exonération fiscale dans la limite de 3.000 € par année civile (1) même si la prime n'est pas affectée sur un PEE ou un PER Exonération fiscale si placement dans un PEE ou PER sinon aucune exonération fiscale
entreprises dont l'effectif est supérieur à 50 salariés Exonération fiscale si placement dans un PEE ou PER sinon aucune exonération fiscale
(1) l'exonération est portée à 6000 € si l'entreprise s'est dotée d'un accord d'intéressement

EasExpert RH, des outils de conseil en rémunérations

Notre équipe de consultants chez WINCH EXPERT RH vous propose des missions de conseil sur mesure en matière de rémunérations, ingénierie salariale et protection sociale : épargne salariale, accord d’intéressement, audit, optimisation et mise en place de politique salariale, dispositifs et plans de rémunération variable, enquêtes de rémunération sur votre marché, études et grilles de salaires, classification, pesée des postes, contrôle de gestion sociale, mesure du climat social, communication sociale, épargne salariale et actionnariat salarié, …

 

Winch-EasExpert-RH AppTéléchargez le guide de pratique RH

Une information RH accessible à tout moment.

La promesse du guide de pratique RH est simple : offrir des outils de pilotage RH, des informations et des modes opératoires utiles pour une gestion agile de ses ressources humaines. Informer des évolutions jurisprudentielles, rendre plus accessible des règlementations qui sont complexes pour le Dirigeant PME.

La digitalisation rh au cœur du développement des organisations. EasExpert RH est un outil de veille rh efficace.