affirmation de soi

S’affirmer au lieu de fuir, attaquer ou manipuler

Date de mise à jour : 07/02/2024

Mot(s) clé(s) :

L’assertivité

(Tiré de CHALVIN Dominique, « L’affirmation de soi », ESF éditeur, Paris)

Quand une personne se trouve devant la nécessité de faire face aux réactions des autres, a besoin des autres ou doit régler un désaccord avec d’autres personnes, les diverses réactions possibles peuvent être résumées en quatre attitudes typiques : la fuite, l’attaque, la manipulation et l’assertivité.

fuir

La fuite est une attitude d’évitement (actif ou passif) devant les gens et les événements: plutôt que s’affirmer tranquillement, mais fermement, le « fuyard » préfère se soumettre ou s’en aller, même à son détriment, alors qu’il aurait la possibilité d’agir autrement.

attaquer

L’attaque est une attitude d’agressivité devant les gens et les événements: plutôt que s’affirmer tranquillement, mais fermement, « l’attaquant » préfère soumettre les autres et les faire plier, même à son détriment, alors qu’il aurait la possibilité d’agir autrement. L’agressif parle interrompt, fait du bruit avec ses affaires pendant qu’un autre s’exprime. Il a du mal à maîtriser son temps de parole. Il arbore souvent un sourire ironique ou manifeste par des mimiques son mépris ou sa désapprobation. Il aime recourir à des images choquantes ou brutales.

manipuler

Le « manipulateur » se veut habile et machiavélique. Il ne craint pas de tenir des discours différents selon les interlocuteurs. Il aime parler bas et par ellipse… « On pourrait nous entendre » dit-il. Il se tient en général en retrait quand il y a débat et son activité s’intensifie lors des interruptions de séance. Il raisonne au 2ème degré et cherche toujours « par derrière » les interprétations, ne croyant pas à l’information directe. Souvent il se présente comme un intermédiaire utile, sinon indispensable. Ce n’est jamais lui qui est vraiment responsable; il ne fait que tirer les conséquences d’une volonté autre que la sienne…

s’affirmer (l’assertivité).

Les premières attitudes ne donnent pas de résultats très satisfaisants pour régler les problèmes et s’assurer des relations heureuses avec les autres. La dernière, l’assertivité ou s’affirmer tranquillement, apporte de meilleures chances de résultats positifs.

La description de ces attitudes permet de mieux les comprendre et met chacun en bonne position pour choisir et décider le comportement qui lui semble le meilleur pour lui et les autres dans la situation où il se trouve.

Ainsi informé, chacun peut vérifier le bien-fondé de l’assertivité et l’adapter selon les circonstances.

Le mot assertivité vient du mot anglais ASSERTIVENESS. Initié par Andrew SALTER psychologue New-yorkais dans la première moitié du siècle dernier. Développé plus récemment par Joseph Wolpe, psychiatre et professeur de médecine américain comme « Expression libre de toutes émotions vis à vis d’un tiers, à l’exception de l’anxiété »

L’assertivité pour s’affirmer

L’assertivité est définie comme une attitude dans laquelle on est capable de s’affirmer tout en respectant autrui. L’assertivité c’est se respecter soi-même en s’exprimant directement, sans détour, mais avec considération.

L’assertivité conduit à diminuer le stress personnel, à ne pas en induire chez autrui et à augmenter l’efficacité dans la plupart des situations d’entretien.

L’assertivité est particulièrement importante dans toutes les situations de la vie, mais elle l’est particulièrement dans toutes les situations d’entretiens professionnels et notamment dans le management (domaine où elle est trop souvent ignorée).

Cette attitude, elle, au contraire, définit parfaitement une grande qualité de la communication dans laquelle on se respecte soi-même autant que l’on respecte autrui. L’assertivité s’exprime de façon sensible et réfléchie. Elle permet des actions adaptées avec les situations. Ceci est important dans toutes les circonstances de l’existence, personnelles et professionnelles.

Être dans l’assertivité, c’est être capable d’une véritable communication  tant avec les autres qu’avec soi-même.  L’assertivité, c’est avoir parfaitement différencié la relation de la communication. 

Être dans l’assertivité, c’est enfin associer deux qualités qui semblaient autrefois contradictoires: affirmation de soi et respect d’autrui.  Après avoir longtemps prôné l’une au détriment de l’autre, c’est enfin les réunir dans ce qui fonde une réelle efficacité et un réel confort de vie pour nous-même comme pour autrui.

Même si l’assertivité semble délicate à réaliser,  elle est tout à fait accessible. Le but n’est pas la perfection, mais plus modestement une progression. Et de progrès en progrès ce que nous vivons se trouve de plus en plus amélioré, que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle. Vous trouverez sur ce site des ateliers incluant ces notions d’assertivité.

« * » indique les champs nécessaires

Nom
Votre téléphone nous permet de vous rappeler pour le débriefing.
Préférences de rappel*
pour recevoir les résultats

Auto diagnostic répondez aux items :


Plutôt vrai, si vous pensez ou agissez de cette façon la plupart du temps
Plutôt faux, si vous ne faites ou ne pensez que rarement ce qui décrit. Vous pourrez nous contacter pour un débriefing en visio.
Ce diagnostic (après établissement de votre diagramme) doit vous permettre de mieux définir ce que l'on entend par
- attitude de fuite passive
- attitude agressive
- attitude de manipulation
- attitude assertive
Je dis souvent oui, alors que je voudrais dire non*
Je défends mes droits, sans empiéter sur ceux des autres...*
Je préfère dissimuler ce que je pense ou ressens, si je ne connais pas bien la personne*
Je suis plutôt autoritaire et décidé*
Il est en général plus facile et habile d'agir par personne interposée que directement*
Je ne crains pas de critiquer et de dire aux gens ce que je pense*
Je n'ose pas refuser certaines tâches qui manifestement ne relèvent pas de mes attributions*
Je ne crains pas de donner mon opinion, même en face d'interlocuteurs hostiles....*
Quand il y a un débat, je préfère me tenir en retrait et voir comment cela tourne*
On me reproche parfois d'avoir l'esprit de contradiction*
J'ai du mal à écouter les autres*
Je m'arrange pour être dans les secrets des dieux ; cela m'a bien rendu service*
On me considère en général comme assez malin et habile dans les relations*
J'entretiens avec les autres des rapports de confiance plutôt que de domination et de calcul*
Je préfère ne pas demander de l'aide à un collègue ; il risquerait de penser que je ne suis pas compétent*
Je suis timide et je me sens bloqué dès que je doit réaliser une action inhabituelle*
On me dit "soupe au lait" ; je m'énerve et cela fait rire les autres*
Je suis à l'aise dans les contacts "face à face"*
Je joue assez souvent la comédie : comment faire autrement pour arriver à ses fins ?*
Je suis bavard et je coupe la parole aux autres sans m'en rendre compte à temps.*
J'ai de l'ambition et je suis prêt à faire ce qu'il faut pour arriver.*
Je sais en général qui il faut voir et quand il faut le voir : c'est important pour réussir*
En cas de désaccord, je recherche les compromis réalistes sur la base des intérêts mutuels.*
Je préfère jouer "cartes sur table"*
J'ai tendance à remettre plus tard ce que je dois faire.*
Je laisse souvent un travail en train sans le terminer.*
En général, je me présente tel que je suis, sans dissimuler mes sentiments.*
Il en faut beaucoup pour m'intimider.*
Faire peur aux autres est souvent un bon moyen de prendre du pouvoir.*
Quand je me suis fait avoir une fois, je sais prendre ma revanche à l'occasion.*
Pour critiquer quelqu'un, il est efficace de lui reprocher de ne pas suivre ses propres principes. Il est forcément d'accord.*
Je sais tirer parti du système : je suis débrouillard.*
Je suis capable d'être moi-même, tout en continuant d'être accepté socialement.*
Quand je ne suis pas d'accord, j'ose le dire sans passion et je me fais entendre*
J'ai le souci de ne pas importuner les autres.*
J'ai du mal à prendre parti et à choisir.*
Je n'aime pas être la seule personne de mon avis dans un groupe : dans ce cas, je préfère me taire.*
Je n'ai pas peur de parler en public.*
La vie n'est que rapports de forces de lutte.*
Je n'ai pas peur de relever des défis dangereux et risqués.*
Créer des conflits peut être plus efficace que réduire les tensions.*
Jouer la franchise est un bon moyen de mettre en confiance.*
Je sais écouter et je ne coupe pas la parole.*
Je mène jusqu'au bout ce que j'ai décidé de faire.*
Je n'ai pas peur d'exprimer mes sentiments tels que je les ressens.*
Je sais bien faire adhérer les gens et les amener à mes idées.*
Flatter tout un chacun reste encore un bon moyen d'obtenir ce que l'on veut.*
J'ai du mal à maîtriser mon temps de parole.*
Je sais mener l'ironie mordante.*
Je suis serviable et facile à vivre : parfois même je me fais un peu exploiter.*
J'aime mieux observer que participer.*
Je préfère être dans la coulisse qu'au premier rang.*
Je ne pense pas que la manipulation soit une solution efficace.*
Il ne faut pas annoncer trop vite ses intentions.*
Je choque souvent les gens par mes propos.*
Je préfère être loup plutôt qu'agneau.*
Manipuler les autres est souvent le seul moyen pratique pour obtenir ce que l'on veut.*
Je sais en général protester avec efficacité, sans agressivité excessive.*
Je trouve que les problèmes ne peuvent être vraiment résolus sans en chercher les causes profondes.*
Je n'aime pas me faire mal voir.*
Hidden
Hidden
Hidden
Hidden

 

Winch-EasExpert-RH AppTéléchargez le guide de pratique RH

Une information RH accessible à tout moment. La promesse du guide de pratique RH est simple : offrir des outils de pilotage RH, des informations et des modes opératoires utiles pour une gestion agile de ses ressources humaines. Informer des évolutions jurisprudentielles, rendre plus accessible des règlementations qui sont complexes pour le Dirigeant de PME dont l’objectif est de développer son business, mettre à disposition des outils de pilotage et des points de vigilance.