questionnement

Questionnement recrutement, poser les bonnes questions ?

Date de mise à jour : 12/05/2024

Mot(s) clé(s) :

Poser la bonne question recrutement

En France, les règles du droit social sont réputées particulièrement nombreuses et complexes.

En ce qui concerne les questions et méthodes de recrutement, celles-ci doivent respecter deux grands principes :
– La lutte contre les discriminations
– Le respect de la vie privée.

Poser la bonne question recrutement : recruter est un choix réciproque

– L’employeur est libre de choisir le candidat retenu et peut employer les méthodes de sélection de son choix.
– Le candidat est libre de choisir son employeur et peut choisir de le quitter s’il le désire.

Cependant, la liberté de l’employeur, concernant le choix du candidat et l’utilisation de méthodes de recrutement, s’inscrivent dans un cadre juridique.

La question recrutement est un processus qui doit :
– Protéger les droits fondamentaux du candidat,
– Assurer l’égalité professionnelle,
– Utiliser des méthodes de recrutement fiables, proportionnées et transparentes vis-à-vis du candidat.

Un recruteur ne peut pas demander n’importe quelle information à un candidat.
« Les informations demandées, sous quelque forme que ce soit, au candidat à un emploi ou à un salarié ne peuvent avoir comme finalité que d’apprécier sa capacité à occuper l’emploi proposé ou ses aptitudes professionnelles. (…) Ces informations doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou avec l’évaluation des aptitudes professionnelles. Le candidat à un emploi ou le salarié est tenu d’y répondre de bonne foi ».

Les informations recueillies doivent répondre à trois principes :

Le principe de finalité : Il souligne que le candidat doit être sélectionné sur la base de ses compétences professionnelles. Les questions qui lui sont posées doivent, à ce titre, permettre d’apprécier sa capacité à occuper le poste ou ses aptitudes professionnelles. La notion de compétence n’étant pas définie d’un point de vue légal, la circulaire DRT n°93-10 du 15 mars 1993 associe cette notion au savoir-faire, au savoir technique et au savoir-être détenus par le candidat.

Le principe de proportionnalité : Ce principe oblige le recruteur à respecter les limites de la vie privée du postulant : « Nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives des restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir, ni proportionnées au but recherché »

Le principe de pertinence : « Ces informations doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou avec l’évaluation des aptitudes professionnelles. »

question recrutement

Qu’est-ce qu’on évalue dans un entretien de recrutement ?

5 types d’appréciation :
1. Appréciation de la personne
2. Appréciation de son comportement
3. Appréciation des activités faites
4. Appréciation des résultats obtenus
5. Appréciation des contextes organisationnels

question recrutement et informations concernant l’âge :

question recrutement

Autorisées

question recrutement

Non autorisées

Eléments autorisés ou non autorisés dans une offre d’emploi
L’âge demandé pour le poste : « la trentaine », « entre 20 et 30 ans », « au moins 20 ans, maximum 50 ans ».
Une limite d’expérience professionnelle : « maximum 10 ans d’expérience »
« Profil junior/senior »
Une durée d’expérience minimum : « au moins 2 ans d’expérience »
Questions autorisées ou non autorisées pendant l’entretien :
« Vous avez quel âge ? »
« Travailler dans une équipe jeune vous angoisse-t-il ? «
« Avoir un supérieur plus jeune que vous, vous dérangerais-t-il ? »
« Quel âge ont vos parents, votre frère/sœur ? »
« Combien de temps ont duré vos précédentes expériences professionnelles ? »
Termes autorisés ou non autorisés dans le compte rendus d’entretien :
« Trop jeune »
« Trop vieux »
« Mature malgré son âge »
« Trop expérimenté »
« Trop junior »
« Travaille depuis plus de 30 ans »
« Fatigué professionnellement »
« Proche de la retraite »

Vous venez de mener un entretien de recrutement, alors auto-évaluez vous en 3 minutes !

Bilan sur le déroulement de l’entretien

Aussitôt après votre entretien, répondez aux questions suivantes :

question recrutement
Oui
Non
1. Etes-vous satisfait du déroulement de l’entretien
2. La préparation vous paraît-elle suffisante ?
3. Avez-vous « campé le décor » de la rencontre ?
4. Avez-vous écouté votre interlocuteur ?
5. Pensez-vous avoir posé toutes les questions que vous souhaitiez poser ?
6. Pensez-vous avoir respecté un temps de parole de 30 % pour vous et 70 % pour lui ?
7. Vous a-t-il écouté ?
8. A-t-il adhéré à vos propos ?
9. Avez-vous mis en évidence ses points forts ?
10. Avez-vous abordé les points négatifs ?
11. Les a-t-il reconnus ?
12. Avez-vous vérifié l’authenticité des faits exposés ?
13. Lui avez-vous laissé faire des propositions ?
14. Avez-vous noté des axes de progrès ?
15. Les supports vous ont-ils aidés dans votre évaluation ?

 

Winch-EasExpert-RH AppTéléchargez le guide de pratique RH

Une information RH accessible à tout moment.

La promesse du guide de pratique RH est simple : offrir des outils de pilotage RH, des informations et des modes opératoires utiles pour une gestion agile de ses ressources humaines. Informer des évolutions jurisprudentielles, rendre plus accessible des règlementations qui sont complexes pour le Dirigeant PME.

La digitalisation rh au cœur du développement des organisations. EasExpert RH est un outil de veille rh efficace.