marché du travail

Le marché du travail en 2023

Date de mise à jour : 20/01/2024

Mot(s) clé(s) :

Les évolutions du marché du travail en 2023

Première statistique sur le marché du travail : 472.617  démissions !

Selon le ministère du travail, il y a eu 472.617 démissions de CDI au 4e trimestre 2022, soit une hausse de 22 % par rapport au 4e trimestre 2019 (avant Covid).

Statistiquement, le ministère du travail a publié un ratio démissions/effectifs : en 2022, sur 100 salariés en CDI, 11 ont donné leur démission.

Quels sont les secteurs sur le marché du travail les plus touchés par la « grande démission » ?

D’une façon générale, des postes de travail jugés comme « contraignants » et mal payés.

  • près d’1/3 des démissions de CDI sur le marché du travail secteur hôtellerie-restauration
  • près de 13 % des démissions de CDI sur le marché du travail secteur commerce
  • près de 12 % des démissions de CDI sur le marché du travail secteur de la construction et du bâtiment
  • près de 7 % des démissions de CDI sur le marché du travail secteur de l’industrie

De nombreux secteurs recrutent en ce moment.

L’étude du groupe Adecco-Analytics publiée au 1er trimestre 2023 classe les 20 métiers qui recrutent le plus actuellement et ceux en forte pénurie.

Selon le rapport « Future of Jobs 2022 du World Economic Forum », la crise du Covid a révélé une importante pénurie de candidats qualifiés et disponibles. Cette pénurie s’intensifie sur le marché du travail avec les Baby-Boomers nombreux qui partent en retraite et des générations jeunes moins nombreuses.

En 2022, la CNAV a publié avoir versé 947.232 nouvelles retraites attribuées.

Deuxième statistique sur le marché du travail : 5,1 millions de CDI !

Autres statistiques publiées par l’URSSAF : 5,1 millions de CDI signés en 2022 soit une hausse de 16 % et 308.000 embauches de cadres, soit + 15 % en 2022.

L’enquête annuelle de l’APEC parue en février 2023 confirme un marché de l’emploi des cadres qui a le vent en poupe et concernent autant les jeunes diplômés que les séniors (+10 % par rapport à 2019 c’est à dire avant Covid).

Troisième statistique sur le marché du travail : 63.500 de promotions internes !

L’enquête APEC mentionne également une augmentation constante depuis plusieurs années des promotions internes au profit des recrutements externes.

promotion interne

Les jeunes et le marché du travail : la nouvelle génération des jeunes diplômés est-elle la génération « flemme » ?

En même temps que les statistiques du Ministère du travail, le centre d’expertise de l’EDHEC publie cette semaine une étude réalisée auprès 2.000 jeunes diplômés de 16 grandes écoles qui posent leurs nouvelles aspirations en matière de travail et leur vision du marché du travail :

 

    • 85 % des jeunes diplômés pensent le statut salarié « idéal » en début de carrière (seulement 8 % préfèrent le statut d’entrepreneur mais c’est trois plus que dans les années 2000). Ils attendent d’appartenir à une organisation qui lui inspire confiance autant dans le partage de valeurs humaines voire humanistes, le sens de sa mission que dans son développement économique.

 

    • 60 % des jeunes diplômés souhaitent des horaires flexibles et une semaine de 4 jours. Les jeunes veulent travailler dans un cadre de travail flexible (avec du télétravail 1 ou 2 jours par semaine) et une ergonomie de leur poste de travail.

 

    • 45 % des jeunes diplômés veulent choisir leur lieu d’activité en toute liberté. Ils veulent travailler pour une entreprise proche de leur domicile pour avoir un impact positif sur leur temps de transport, sur les coûts de déplacements pour aller au bureau (l’idéal étant de pouvoir y aller en vélo ou trottinette), sur leur temps libre et donc leur vie personnelle. 

 

    • 86 % des jeunes interrogés en poste sont satisfaits de ce premier emploi. Ces jeunes diplômés regrettent la tendance des entreprises à ne recruter que des profils formatés et issus des grandes écoles prestigieuses.

 

    • plus de la moitié affirment néanmoins que le dispositif d’onboarding a été insuffisant à leur intégration (88 % des jeunes diplômés en 2021 disaient être en emploi dans la même entreprise douze mois après). Dès leur arrivée, les jeunes diplômés veulent bénéficier d’un accueil individualisé avec la mise en place d’une procédure d’on-boarding personnalisée et se voir attribuer un coach et des « buddies » « copains » dans l’entreprise leur permettant un accès rapide aux informations essentielles facilitant l’intégration.

 

Ces jeunes diplômés font de la transition écologique un des enjeux majeurs pour l’entreprise et démissionner même si on a pas un autre poste n’est plus tabou si le poste occupé est ennuyeux et n’a pas de sens à leurs yeux. Cela signifie t-il qu’ils sont flemmards ?

 

Ou bien, génération bien-être et santé au travail ?

Les curseurs du rapport au travail a seulement évolué… le terme de « faire carrière » n’existe pas pour les jeunes diplômés et la génération Z qui ne veut plus  travailler comme ses parents ou ses arrières grands-parents. Elle accorde la priorité à son bien-être et sa santé au travail. Le phénomène n’est pas propre à la France…

En Allemagne, beaucoup de jeunes refusent la semaine de quarante heures désormais. Dans une étude publiée dans Der Spiegel en juin 2022, une jeune journaliste Lea Schönborn a pris la plume pour tenter d’expliquer le rapport de sa génération au travail :

“Nos valeurs ont changé par rapport à celles des générations précédentes. Nous n’avons pas besoin de symboles de statut, de grosses voitures et de gigantesques manoirs de banlieue. Au lieu de cela, nous voulons travailler moins et ainsi avoir plus de temps pour nos futurs enfants – ou pour notre apéritif de l’après-midi. En d’autres termes, nous voulons vivre dans le présent. Je ne veux pas m’épuiser par amour du travail ou pour sauver le monde.”

et vous comment voyez-vous le marché du travail ?

 

Winch EasExpert RH AppEasExpert RH

Des questions ? téléchargez l’application mobile EasExpert RH la boîte à outils RH sur les stores Apple store et google Play, vous trouverez des informations, des outils pratiques, des astuces en matière gestion du personnel.

agence de recrutement La Rochelle – agence de recrutement Bordeaux – agence de recrutement Bayonne

google playphoto Logo_AppleStore

Posez nous votre question ?

  • Taille max. des fichiers : 512 MB.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

agence de recrutement Bordeauxagence de recrutement La Rochelle agence de recrutement Bayonnecabinet de recrutementkit rhboîte à outils rhexternalisation rh